Destination Goa

On est souple ou on ne coud pas!

Helloooo!

Vous allez me dire que je suis la reine du changement de programme, la forme humaine que prend l’inconstance, un hommage à l’indécision. Et pourtant, je plaide non coupable. Cette robe Goa inattendue est au contraire le symbole du volontarisme dont doit faire preuve toute couturière motivée en rupture de fourniture.

Alors après avoir longuement, soigneusement et sans regret, posé les bases de ma garde-robe d’été (voir mon récent article Envies d’été), j’ai du constater que le magnifique jersey de Lotte Martens qui devait se transformer en top Malia (LMV) est en rupture de stock. Comme cette pièce était la clé de voute de la collection « Sienne-Emeraude », cela m’a invitée à suspendre mes velléités sur les autres pièces de cette mini-collection, à savoir un top Burda en jersey (Magnolia Mars-elle) et un pantalon Burda estival. Petit rappel en image d’un des ensembles imaginés :

Look2

Restait la seconde mini-collection « Bleu-jaune soleil » : si le jersey sélectionné chez Mars-Elle est bien disponible, les achats côté Chien Vert sont compliqués du fait de la limitation des commandes journalières. J’ai même été jusqu’à bondir sur mon laptop à minuit sonnante pour tenter de faire passer mon panier mais sans succès. Tout çà ira bien avec un peu de patience…

Mais entre-temps, je trouvais plus constructif et satisfaisant de valoriser mes coupons en stock. C’est ainsi que le T-Shirt Quinn a vu le jour (je vous racontais çà ici : Quinn, le caméléon). Et c’est ainsi aussi que pour passer le temps utilement, j’ai entrepris de découper à l’avance quelques patrons intéressants, non seulement pour utiliser mes coupons mais aussi pour être « prête-à-coudre » dès que les soucis d’acheminement des fournitures seraient résolus.

Il faut dire que l’étape de décalquage et de découpage m’est d’une extrême pénibilité. Cette décision était donc pleine de courage. Comme toujours depuis la superbe chemise Homme « Four Fellows » (voir Four fellows), la nostalgie de ma nièce me vient. Cette expérience où nous avons décalqué et découpé toutes les pièces de ladite chemise à 4 mains en papotant à tout-va émerge de mes souvenirs pour me rappeler que les activités les moins « sexy » peuvent devenir précieuses quand on les fait en bonne compagnie.

Mais là, point de nièce à me mettre sous la dent. Alors avec un peu de bravoure et beaucoup de thé, j’ai finalement décalqué et découpé 3 patrons, tous issus d’un même numéro de LMV :

  • Le top MAYA, prévu dans ma garde-robe 2020 dans un jersey Mars-Elle.
  • La robe GOA, pas prévue du tout mais qui me plaisait beaucoup et convenait à un coupon reçu de Craftine Box.
  • La robe TIWI : idem : pas prévue dans les urgences 2020 mais très plaisante et pourrait s’accommoder d’un tissu soyeux ramené jadis en souvenir de Tunis.

Pour la robe Goa, j’ai choisi d’écouler les tissus de la dernière Craftine Box dont les modèles ne m’inspiraient pas. En tissu principal, nous avons une toile denim extensible et légère tandis qu’en tissu secondaire assorti, nous sommes sur un coton oeko-tex que je trouve tout à fait splendide.

20200422_112837c2-741x486

La robe Goa, est un modèle qui me plaît depuis que je l’ai vue. Et le tissu sublime, à la fois frais et graphique, choisi par LMV compte sans doute parmi les meilleurs choix possibles pour ce modèle faussement simple (surtout que les expliplis étaient du genre pourries hein, comme il arrive parfois avec cet éditeur que je chéris par ailleurs).

Vu la forme non cintrée de la robe Goa, je craignais qu’un tissu uni comme le denim rende un effet « bloc » ou « sac à patates » désagréable. C’est la raison pour laquelle j’ai choisi de trancher avec le tissu secondaire au niveau du col et des parmenture qu’on voit très légèrement une fois la robe portée. A l’heure où j’écris, j’hésite encore à appliquer une poche de décoration sur un côté de la poitrine…

En finition, j’ai trouvé dans un fond de tiroir un bouton blanc nacré en forme d’étoile. Je ne sais d’où il vient mais cette étoile me parlait bien 😉 Comme le disait souvent Charlotte Jaubert dans sa Master Classe sur « Radio Artesane », « fais-toi plaisir! » Et c’est bien sa petite voix que j’entendais dans mes oreilles au moment de me saisir de ladite étoile 😀

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :