116, T-Shirt noué

Marinière revisitée

Me revoici avec les fameux patrons numérotés de Burda (voyez le déjà célèbre n°118 ici). Nous sommes dans le magazine 01/2021 cette fois et mon idée, née en plusieurs étapes, est de réaliser un modèle de T-Shirt classieux, le fameux n°116 en lui donnant une connotation plus relax et printanière.

Avant que ce modèle ne m’interpelle, j’avais préfiguré ma tenue de printemps idéale : un jean, une marinière toute simple et pour le fun, un gilet de costume trois pièces pour homme dans une flanelle gris mouette et une doublure jaune. A ce stade, laissons là le rêve de salomés jaunes parfaitement introuvables, à moins de faire appel au concept « dessine-moi un soulier » pour un prix de 300€. Soit.

En posant ces quelques vêtements sur mon mannequin (encore un peu laborieux le dessin, je sais, mais je m’entraîne :-D), j’envisageais aussi d’autres pièces qui pourraient aisément se « mixer » entre elles et constituer ensemble un vestiaire printemps-été home made, avec, pourquoi pas, parmi ces pièces, un patronage original sorti tout droit de l’atelier?

Je vous passe ces élucubrations pour cette fois, mais c’est juste pour vous expliquer la démarche. Pour entamer sans tarder la réalisation de cette tenue, j’ai repéré un magnifique jersey de coton chez Stragier et me suis mise à réfléchir à cette marinière, jugée trop classique finalement. Alors, je me suis souvenue de ce modèle Burda :

Je me suis dit que peut-être le noeud pouvait créer des jeux de verticales et d’horizontales intéressants si je le cousais dans mon coton marinière et que cette coupe plutôt soignée dans un tissu « marin » ferait un contraste heureux.

Eh bien, je vous laisse juger. Voici le résultat :

Au final, ça me conviendra, même si c’est un peu en-deça de mes attentes. Ce que j’aime sans réserve, c’est la qualité de ce jersey, tellement agréable à porter et qui présente une belle tenue. Ce que j’aime moins, c’est l’effet « taille 44 » 😀 Et sur ce point, il y a à balayer devant la porte de tout le monde : la mienne et celle de Burda!

La mienne : il va vraiment falloir que j’aie le courage de dessiner des silhouettes qui me ressemblent pour éviter toute déconvenue. Celle de Burda : Le noeud est patronné de manière identique pour toutes les tailles. Résultat : sur une taille 48, il ressemble à une Lavallière généreuse des années 80 et sur moi, à une espèce de noeud papillon trop large.

Bon mais l’évaluation générale est tout de même bonne, ne gâchons pas notre plaisir!

Côté CAP, j’ai fini par accoucher dans la honte de mon article sur la robe Yselda (ici) et je vous prépare la narration du chapitre suivant : Eléanora.

Je vous embrasse. Prenez soin de vous.

Une réflexion sur « 116, T-Shirt noué »

  1. La pose du mannequin et le pantalon ceinture paper bag jouent aussi beaucoup sur la perception du modèle 😉 Haha les photos Burda nous réservent souvent des surprises ! J’aime bien le nœud, je n’aurais rien remarqué sur la longueur si tu ne l’avais pas écrit

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :