Décevante la tunique…

Le modèle s’est révélé peu coûteux en effort

Publicités

Parmi mes projets possibles dans le cadre de la garde-robe capsule 2017 (programme personnel ici), j’envisageais de choisir dans la catégorie « haut chaîne et trame », une tunique coupée dans un satin pastel. Le satin, c’était ma touche personnelle et aussi une fort mauvaise idée.

Le modèle s’est révélé peu coûteux en effort, en temps et au final, j’ai ce que je mérite pour avoir céder à la facilité et pour avoir dérogé aux recommandations sur les tissus appropriés : une tunique au port décevant que je ne suis pas prête de porter 😦

Allez! Je la joue loyale! Je partage mes contentements et mes succès (notamment Un boxer en été (#jecoudsmagarderobecapsule2017), Parlons lingerie…,La vie en flamants roses!,…) Je me dois de présenter aussi mes échecs, mes déceptions, leurs raisons.

Voici la chose :

A refaire?

  • Je prendrais le tissu recommandé pour le patron (de la soie lavée en l’occurrence) : le tout est d’éviter que la couture centrale soit trop visible!!;
  • Je choisirais une couleur convenable : là honnêtement, le mal de ventre est garanti après quelques minutes…;
  • J’opterais pour une taille en-dessous : sur la photo, je rentre le drapé dans mon jean mais sans cela, c’est une cata!;

D’une façon générale, je ne peux rien reprocher à ce patron en soi : le résultat sur la photo originale (Burda n° hors série 63H)  est tout à fait correct vu le niveau d’expertise requis (très bas) mais je comprends aussi ce faisant, que ce qui me plaît dans mes projets de couture, c’est le soin qu’ils me demandent. Ainsi les projets de lingerie me procurent beaucoup de satisfaction parce que quand on donne autant de minutie sur chaque détail, on crée un lien unique à l’objet.

C’est ce que je retiens de cette tentative vestimentaire et c’est précieux pour la suite!

 

Modèle : Burda (Burda Easy)

Tissu : Les tissus du chien vert

Fil : Veritas

Fait du 46 ou casse toi

Ibijau, elle a du goût, elle couds, j’aime ses réalisations et aujourd’hui, elle s’offre un coup de gueule qui me touche.

ibijau

Petit coup de gueule à l’intention des créateurs de patrons indépendants en francophonie: Et sinon, c’est quand que vous pensez offrir quelque chose au-dela du 46?

A vu de nez, je vais du 50/52 en taille « couture ». Je dis à vu de nez, parce que franchement, je n’ai pas croisé beaucoup de marques françaises qui montent aussi haut dans les tailles, et donc il s’agit d’une pure spéculation de ma part. Mes rares achats prêts à porter ce sont faits selon le système américain et m’ont placé entre XL et XXL. Même avec mon 1m70 pour 100kg, autant vous dire que je ne suis pas un brindille.

Et je ne me sens pas très bienvenue dans le monde de la couture francophone, ou clairement les créateurs indés ont mieux à faire que de s’occuper des grosses.

A chaque fois que je tombe sur une nouvelle marque de patron, c’est la…

Voir l’article original 670 mots de plus

Le short Châtaigne

Les tribulations d’une autre bloggeuse en route vers la garde robe capsule 2017. Superbe réalisation d’un short hivernal!

le labo des filles

Je ne sais pas pourquoi, mais dans ma garde robe, les shorts sont réservés aux footings, randonnées et au tourisme en contrées chaudes et lointaines. Et il faut l’avouer, pour ces usages, les quelques basiques du prêt à porter qui se trouvent dans mon armoire ne sont pas encore au bout de leur vie (oui, le short de rando ne se démode pas si vite, si tant est qu’il fut un jour à la mode!)… d’où mon manque total d’intérêt pour la couture d’un short !

Pourtant, je trouve certains shorts très jolis et ils peuvent être portés avec beaucoup de style par certaines. C’est finalement le projet de Clotilde du blog Clo’s qui m’a poussée à revoir ma vision du short. Son idée de garde robe capsule m’a beaucoup plu : coudre 1 vêtement par mois, d’une catégorie différente à chaque fois ! J’ai alors réalisé que je ne…

Voir l’article original 478 mots de plus

Un boxer en été (#jecoudsmagarderobecapsule2017)

5 jours, c’était un peu short alors j’ai sorti…un short!

C’est tardivement que je suis entrée dans l’aventure! 5 jours pour relever le premier défi des 12 travaux de Clotilde, c’était un peu  « short ». Alors ma foi, j’ai sorti…un short! Hihihi…

Et tant qu’à faire, je l’ai choisi léger et fleuri, histoire de me rappeler que l’été reviendra ! Et c’est donc bizarrement mon livrable de…janvier pour le grand projet communautaire #jecoudsmagarderobecapsule2017!

Le boxer n’est pas l’homme carruré et édenté qu’on pourrait imaginer… C’est un short très léger qui se porte en sous-vêtement et qui est monogrammé, ce qui résout l’enigme lancée à ceux d’entre vous qui ont la bonté de me suivre sur Facebook.

Tout d’abord la petite histoire de la confection de ce short. Ce qui me plaît par dessus tout en lingerie, c’est la contrainte de présenter un travail aussi propre dehors que dedans sans pour autant doubler le vêtement. A chaque fois, je trouve çà magique et la netteté des coutures me donne grand bonheur. Ici, coutures anglaises à l’envi et une première pour moi, le gousset en pétales! Ce qui donne à l’intérieur :

Et à l’extérieur :

photo-2-5

Les détails craquants de ce modèle : un double rang de dentelle, effilé sur les côtés.

photo-1-7

La sublime fente toute simple et source d’aisance :

photo-2-8

La pochette sur la fesse droite, avec monogramme brodé :

photo-2-9

Résultat final, devant et derrière :

Modèle : Katherine Sheers & Laura Stanford, Coudre sa lingerie

Tissu : Les tissus du chien vert

Dentelle : Veritas

Coton à broder : réserve privée, souvenir de Quimper…

Coup de coeur pour Li Li

Tout dans cette femme me plaît!

Coup de cœur pour Malacia Anderson! Tout dans cette femme me plaît : son histoire, ses choix, son style, son intelligence dans la gestion, son antre de travail couvert de tapis, son sourire, ses tissus et bien sûr, ses créations!

Profitez autant que moi du contact virtuel avec cette énergie féminine éclatante!

Sophie