Promenons-nous dans le bois…

…Même si le loup y sera.

Publicités

Ma soeur, ma marraine, ma plus grande fan, ma fidèle lectrice, me faisait remarquer que ça manquait d’articles sur Des Gaufres au Guatemala ces temps-ci… Ainsi pensait-elle que mon petit atelier restait porte close, lumière éteinte, en mode hivernal. Heureusement, rien n’est moins juste! Je prépare frénétiquement l’arrivée du 28 février qui sonnera l’heure de la seconde échéance pour les défis « Je peux pas j’ai couture » et « Défi couture magazine ». L’objet de toutes mes attentions est la robe Lora de La Maison Victor, que je présenterai en jersey, en dépit des recommandations de l’éditeur.

Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs! Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous présenter une commande toute spéciale…Je prépare dans le plus grand secret une surprise pour deux petites filles d’environ 2 ans et demi. L’une a développé une passion précoce pour les sacs à main et l’autre a une maman qui aime les histoires de loups à contre emploi. Un loup à contre emploi, c’est un loup gentil, intelligent, fiable… Si ça existe? Bien sûr! Les histoires de loups-qui-ne-font-pas-peur, c’est comme Rowan Atkinson qui joue Maigret : improbable, incongru mais irrésistible et de bon goût.

Alors, je me suis inspirée de ces deux anecdotes (le goût pour les sacs et les loups décalés) pour concevoir à l’adresse de ces deux enfants un sac à main décoré de loups gentils, intelligents et fiables qui se promènent, parfois se cachent, dans un verger aux fruits rouges et dorés. Le tout dans les chutes de tissus de l’atelier des Gaufres. Pour le corps du sac, mon choix s’est porté sur un simili cuir couleur chocolat/taupe. J’ai songé que les demoiselles aimeraient une matière qui rappelle le vrai sac des mamans. Dans le même ordre d’idées, j’ai posé une boucle d’ajustement de la longueur de bride, tout en prenant soin de la limiter à une longueur qui sied aux jeunes filles sur le point de vivre leur premier jour d’école 🙂

Le sac est un sac à rabat classique, doublé, sans fioriture. Le rabat se ferme par un bouton en céramique rouge. Pour la fermeture, j’ai opté pour un élastique plat : moins joli qu’un cordon mais tellement plus facile pour les petites mains. La sangle est en simili doublé du tissu aux loups : plus solide, plus beau. Le modèle est largement inspiré d’un livre japonais, publié en Français par les éditions de saxe, intitulé « Vive l’école ». Ce livre offre un vaste choix de modèles de sacs enfantins simples et charmants qui, entre nous, n’ont rien à voir avec l’école. Je vous le recommande!

Ma satisfaction : je crois que ces sacs sont d’agréables jouets qui vont connaître toutes sortes de belles histoires à l’épaule de leur jeune propriétaire.

Mon regret : les nombreuses imperfections franchement crastouilles : coudre le simili n’est pas ma spécialité, ni celle de ma machine. Et le choix d’un fil rouge qui tranche était déplorable.

IMG_1356

Voilà! J’espère que ces quelques mots seront porteurs de créativité pour vous mes chers lecteurs et pour toi ma soeur qui a bien fait de réveiller la main qui, à force de coudre, oublie de troquer l’aiguille contre la plume! A très vite autour de mon interprétation de la robe Lora!

Sophie

Sous la pelisse

J’aime ces grandes poches!

Mon coeur est à l’automne. N’allez pas concevoir quelque nostalgie, quelque blues de bon aloi car l’automne est ma saison favorite. Je renais sous l’ocre du feuillage, je ronronne au fauteuil quand la pluie martèle les vitres que nous avons hautes et larges à la maison.

Mon coeur est à l’automne, il me prend l’envie de faire d’une vieille déconvenue un succès. Un peu comme d’autres ressortent un pantalon raté pour en faire une super salopette ;-).

Moi, en février dernier, j’ai coupé une pelisse dans un magnifique tweed multicolore bien chaud. Mais je débutais encore plus qu’aujourd’hui et j’ai alors mal calculé la quantité utile de tissu. Résultat : pas de parmenture. Or, le modèle ne vit que par sa parmenture qu’il arbore généreusement.

Vite vite aux tissus du chien vert pour récupérer un malheureux mètre de tweed! Trop tard… Toutes les couturières de Belgique avaient jeté leur dévolu sur ce tissu, manifestement. J’en étais là quand j’ai enterré le projet dans une armoire… jusqu’à aujourd’hui!

Toujours pas de tweed mais, l’idée qu’un pourtour en biais serait vite posé et qu’on verrait bien! Résultat : moins bien que l’idée originale mais tout à fait portable et si chaud…

Reportage en image : Raoul

Assistance : Anabelle

Diamond, un petit bijou!

Des étoiles plein les yeux

Juillet s’achève et il me reste peu de temps pour partager un…changement de programme! La chemise avec ses manches de princesse attendra ses boutons que j’espère poser fin août.

Place donc au petit top qui brille de mille feux, frais comme on aime avec son petit coton léger de chez Veritas. Le modèle est le méga-décliné « Diamond » d’Ivanne S. Puisse l’été vous être doux!

#garderobecapsule2017 : diamond de janvier!

Il faut que je vous présente Elodie! D’abord, j’adhère à ses choix de patron mais aussi et surtout, je suis touchée. Hormis qu’elle vit en Bretagne alors que je m’y évade, elle est une maman active. Quand elle est maman, elle court, quand elle est au travail aussi, mais un jour… Un jour elle s’est dit qu’il lui fallait ouvrir un espace dans sa vie pour elle. Un espace où replacer « courir » par « rêver »! Et ce rêve, elle le fait en chevauchant une machine à coudre, son fidèle destrier. Ca vous fait penser à quelqu’un? 😉 Découvrez-là vite! Elle aussi participe à ma garde-robe capsule 2017 et je craque pour sa réalisation de janvier!!

Elodie rêve et Maman Court

Comment vous dire…. je piaffais d’impatience de dévoiler ma version du sweat diamond d’après le patron et le tuto d’Ivanne Soufflet.

alors tadaaammmmm….

J’adore le décolleté du dos, le détail du passepoil… on aperçoit le biais jersey qui borde la parmenture dos.

C’est la finition entre la bande d’encolure et le devant qui m’a posé le plus de problème… encore perfectible, mais Monsieur Découvite n’en pouvait plus à la deuxième tentative……

Pou retrouver toutes les précisions sur les matières et le patron : https://elodiereveetmamancourt.wordpress.com/2017/01/23/garderobecapsule2017-le-patron-de-janvier/

Monsieur le très très gentil facteur m’a apporté le patron de février… rendez-vous bientôt pour le découvrir….

View original post