Pochette surprise

La première cousette d’Anabelle

Publicités

En octobre, je prépare un manteau pour relever le 10e défi du projet de Clotilde « Je couds ma garde-robe capsule 2017 ». Ce manteau est dessiné par Ivanne S. et porte le doux nom d’ « Aigue Marine ».

aigue marine

Il s’agit d’un manteau entièrement doublé, aux manches raglan, que je coupe dans un lainage du chien vert de couleur vison. Une imitation « poil de chameau » 🙂 Pour la doublure, j’opte pour un petit plumetis ton sur ton :

Le résultat, bien sûr, sera disponible le 30 octobre prochain, à moins que le ciel me tombe sur la tête. Néanmoins, voici un petit avant-goût… J’ai en effet concocté ce week-end une pochette assortie en récupérant mes restes de tissus (le tissu noir avait déjà été récupéré dans un projet précédent ( Comme un jardin de fleurs).

Pas de patron ou plutôt si, un patron dessiné en pur free-style. Un patron Des Gaufres au Guatemala en somme :-).

Et un talent ne naissant pas seul, dans la foulée, j’ai permis à une jeune fille de participer pour la première fois à une cousette. Maman appuyait sur la pédale, Anabelle guidait précautioneusement les tissus pour former une couture bien droite!

Résultat :

IMG_0916

Et l’intérieur capitonné :

IMG_0917Et voilà!

Tout ceci serait resté lettre morte sans l’inspiration considérable ressentié à la lecture de l’article de Natlie : Natliecreationsfaitmain

A très bientôt pour « le manteau qui va avec la pochette »!

Sophie

Comme un jardin de fleurs

Oooh l’échapée belle!

Oooh l’échapée belle! Au centre de mon projet « récup' » qui vise à recycler le moindre centimètre carré de chutes de tissus et toute la mercerie qu’une tante nous a laissé voici plus de 15 ans en héritage (genre la tante qui stocke soigneusement toutes les tirettes de ses vêtements usés, sans compter les boutons, broderies,… Même les élastiques, elle les retirait des vêtements avant de se défaire de ceux-ci et les mettait de côté!

« Les élastiques, Sophie? Nan mais arrête là! Après un an ou deux, les élastiques, c’est mort! Et toi tu viens avec un héritage du début de siècle d’une Madame qui archive depuis au moins les sixties! » Mais oui, les filles, j’insiste car c’est le miracle des matériaux anciens : inusables, élastiques compris! 🙂

Bon, je m’égare! Trop contente de vous retrouver après une période couturière très calme… Ce qui m’amène aujourd’hui, c’est le modèle « Compagnon » de Corine Romeyer. Y a pas, ce modèle me faisait rêver : une petite trousse/portefeuille pleine de finitions et qui compose avec plein de motifs à la fois! JE LA VEUX!! Enfin, je la voulais car, à présent je l’ai et sans aucun achat : juste de la récup’ de mes tiroirs « couture ».

C’est d’ailleurs ce qui explique quelques défauts ou imprécisions du fait d’un tissu trop épais ou trop court. Peu importe : pour moi, le défi est relevé et j’ai hâte de sortir ma petite pochette surprise : noire sinistre dehors et feu d’artifice à l’intérieur. Car pour l’intérieur de trousse, à défaut de disposer de suffisamment de chutes assorties, j’ai décidé d’harmoniser les tissus sur le thème plutôt que sur la couleur et vous savez quoi? Cette idée était bonne! Le thème c’est donc « les fleurs ». Attention les yeux!

Ma pochette renferme :

  • une poche intérieure avec bouton pression,
  • une poche avec fermeture à glissière (merci tante Félicie!)
  • deux sections avec compartiments pour ranger les cartes de type « carte bancaire »
  • deux poches plus grande pour les billets ou tout ce que je veux.

Et chaque section marie des tissus fleuris différents. Ouiiiiii!

Projet récup’ : #1 La trousse écossaise

Simple, efficace et très vite fait!

Vous vous souvenez de mon inventaire des tiroirs à tissus? (Sésame, ouvre-toi!) L’idée était de rendre une vie à de vieux tissus laissés là voici moultes années.

Le lainage au motif écossais qui sert ici m’avait permis de tailler une jupe courte façon quilt. J’ai du faire cette jupe en…2000! Depuis des chutes de ce tissus sommeillent dans mes placards.

img_0013

Mon fiston qui passait par là a marqué un intérêt pour ce tissu, ce qui m’a donné l’idée de lui préparer une trousse : pour la toilette ou pour le matériel de bricolage, il choisira. Pour décorer le tout, j’ai utilisé des pin’s qu’il a reçu, qu’il apprécie mais qui n’en finissent pas de traîner à défaut de trouver une place appropriée.

A l’intérieur, j’utilise une toile jaune vif, elle aussi endormie depuis longtemps (depuis le jour où j’ai voulu monter un store dans la chambre des filles avec assez peu de fortune…) dans laquelle j’ai réalisé deux poches bordées d’une lisière taillée dans le biais du lainage écossais.

interieurtrousse

En finition, j’ai ajouté une languette assez longue pour une bonne prise en main.

Simple et efficace, très vite fait, reste la question essentielle : est-ce que l’intéressé aime çà? Suspens jusqu’à demain, jour où il rentrera de son camp louveteaux…

Tissu écossais, fil : réserve privée (marché du Midi, Bruxelles, tous les dimanches matin)

Tissu jaune : Ikea

Tirette : Veritas

Une pochette « caméléon »

Tout d’abord, une trousse avec des couleurs vives, très féminine…

Récemment, j’ai partagé un article d’Hélène Mora qui présentait une de ses créations réalisée pour une petite fille à naître (Une baby blanket pétale et Liberty).

Aujourd’hui, je vous présente mon interprétation d’une autre de ses belles idées : la pochette caméléon. Le principe en est simple : une pochette multi-usage (ma nièce la glisse simplement dans son sac à main) avec un rabat amovible, ce qui permet d’adapter le look de la pochette selon l’humeur, la saison, le vêtements, le sac à main…

La pochette originale est présentée par sa créatrice Hélène Mora dans son livre « Mes jolis sacs ». Hélène est aussi comme déjà dit le pilote d’un blog débordant d’idées: http://www.pourmesjolismomes.com/

Mes deux variantes personnelles sont celles-ci :

Tout d’abord, une trousse avec des couleurs vives, très féminine, spécialement conçue pour encourager deux étudiantes en pleine session d’examen.

cameleon

Ensuite, réalisée en pensant à ma maman, une version plus sobre avec une base noire et…TROIS rabats! Car c’est bien là l’idée de la pochette caméléon!! En image :

photo-2

Des boutons pression permettent de changer aisément de rabat. Ici, sans garantie de succès, j’ai évité les frais en choississant des boutons noirs. A refaire, je prendrais des boutons oranges pour le  rabat de même couleur. J’y veillerai la prochaine fois!

Ce qui donne ces trois déclinaisons :

J’ai eu beaucoup de plaisir à piquer ces pochettes, à choisir et assortir les motifs… L’intérieur entièrement doublé et doux donne une finition impeccable. Bel objet, vraiment. Merci Hélène!!

Sophie

 

La vie en flamants roses!

Après avoir rêvé longuement au fil des pages du livre de Corine Romeyer intitulé « Cabas, trousses et pochettes », j’ai décidé de me lancer dans la confection d’une trousse qui me faisait définitivement rêver, ladite « trousse des Tropiques ».

En voici ma version personnelle, très proche dans les choix de tissus de l’original qui me plaisait trop que je m’en éloigne…

L’extérieur de la trousse est en toile de jute que je n’ai malheureusement trouvé qu’en large trame et ici, on voit l’étape de fixation du passepoil doré. (J’adore le contraste entre le côté brut de la toile de jute et celui raffiné du passepoil doré!!)

15589769_10210133486408021_6635514031085228679_n

Et le résultat :

15622394_10210133639611851_6886848172916089835_n

En vue d’une fermeture décorative avec un bouton de résine, j’ai posé dans le passepoil trois fils de trame prélevés sur la toile de jute :

15541269_10210134507153539_9065269838569237108_n

Dans son livre, Corine Romeyer apporte un soin tout particulier à l’intérieur de ses créations. Ainsi, la trousse des tropiques est-elle (au moins) aussi charmante dedans que dehors. Ici, je reprends l’idée de l’auteure d’apporter une touche dépaysante avec un motif de flamants roses. Je me suis procuré ceux-ci grâce au choix magnifique disponible chez un de mes fournisseurs favoris « les tissus du chien  vert ». Ca donne ceci au moment de la confection :

15590545_10210153989000573_1728222439788023792_n

Ici, j’utilise un biais rose fluo pour les finitions. Il donne une véritable « lumière » à l’ensemble. Cela dit, j’ai produit d’autres modèles en utilisant un biais doré, plus délicat. On voit également sur la photo le ruban pressionné qui servira de fermeture à la trousse. Attention au ruban pressionné : j’ai eu beaucoup de mal à m’en procurer!!! Si quelqu’un a un tuyau, merci de me le laisser en commentaire 🙂

Quand tout est bien assemblé, ça donne ceci :

15621983_10210154542414408_6149677833828341086_n

Et cela :

15590390_10210154541134376_6753842873101820580_n

J’adoooooore… Merci Corine Romeyer et à bientôt pour de nouveaux essais/erreurs en couture!

Sophie

PS : A l’attention de ma grande soeur et non moins marraine qui va me lire et s’indigner de ce que je prenne des photos avec pour arrière-plan la housse défraîchie de ma planche à repasser, je me repends et promets à l’avenir qu’on ne m’y reprendra pas. Je t’aime!