L’heure des comptes

Tout est prêt pour voler 5 minutes de couture

6 mois que je couds, 6 mois que je raconte mes aventures, surprises et satisfactions sur ce blog. La couture pour moi a presque été une thérapie. Elle a trouvé naturellement sa place à un moment de ma vie où j’ai retrouvé du temps pour moi, grâce à un nouvel emploi moins exigeant, moins destructeur.

Aujourd’hui, je change à nouveau d’horizon professionnel et j’ignore si ce blog pourra grandir au même rythme qu’actuellement. Probablement pas. Néanmoins, je fais en sorte qu’il puisse continuer à exister : je me suis dotée de quelques étoffes, j’ai commencé la découpe de quelques patrons qui font battre mon coeur…

Tout est prêt pour me permettre de coudre dès que 5 minutes se dégagent : pendant que les enfants trempent dans la baignoire (ma table de travail est juste à côté de la salle de bains), pendant que mon mari termine la cuisson du repas,… 5 minutes suffiront et pas à pas, j’espère continuer à produire les pièces qui me font envie, en m’alignant autant que possible bien sûr sur les consignes de la capsule 2017 que je refuse de laisser tomber.

Concrètement, voici pour vous ouvert le grand livre de mes envies du moment. Je synthétise en quatre volets : la lingerie, les coups de cœur, mes premiers pas dans le monde du patronage et… gâter mes loulous

La lingerie

Après les désagréments de ma capsule de juin (l’article sera publié ce 30 juin), j’ai besoin de revenir à mes basiques et ma folie entre toutes : la lingerie… Pas de surprise ici : on ne change pas une équipe qui gagne n’est-ce pas? Les modèles seront de Katherine Sheers et Laura Stanford, comme pour mes projets précédents (Parlons lingerie…Un boxer en été (#jecoudsmagarderobecapsule2017), Premiers émois (#jecoudsmagarderobecapsule2017)) et pour les fournitures, Les Tissus du Chien Vert m’ont inspiré un jersey fuschia pour un modèle de parure baptisé « Doux comme une caresse »…

jersey

… tandis qu’un coupon de voile en promo fera merveille sur une seconde parure qui elle a pour nom « Nuée de baisers » que pour ma part je réaliserai en jaune…

The-Secrets-of-Sewing-Lingerie-Blue-Set-2-543x1024

Rien que pour les titres, ces modèles valent la peine 🙂 Il s’agit de deux parures caraco-boxer dans des tons et des ambiances assez différentes. A porter selon l’humeur…

Les coups de coeur

Mon dernier coup de coeur, c’est pour un tissu en lainage très léger et très transparent, couleur brique. Quand je l’ai vu, il m’est venu des envies de blouse ample. Je cherche encore le modèle mais une possibilité serait le Burda @. Cette pièce est un candidat pour le haut jersey de la garde-robe capsule 2017! (et d’une pierre deux coups :-))

Aussi un coup de cœur pour ce cadeau offert dernièrement par Les tissus du chien vert à ses clientes : un coupon de 1m40 sur 1m d’un tissu fleuri au possible. Là, si je craque, c’est plus pour le défi que pour la matière elle-même : un tissu élasthanne et polyester particulièrement extensible et transparent.

cado

Qu’en faire? Le chien vert proposait une blouse manche courte! Mais moi, forte des astuces de Marijke Sileghem et son ouvrage « Coudre avec 1 m de tissu », j’avais envie de plus, de mieux. Et je me suis lancée dans un ensemble de cocktail, jupe qui tourne et bustier!

bustier

Cependant, si le patron se laisse faire, ce n’est pas le cas du tissu qui triple de volume au moindre toucher. Puis de toute façon, sa transparence impose une doublure sans concession. Là, j’avoue, je rame un peu… Mais à vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Je vous tiens au courant sous peu 🙂

Le patronage

Ca, c’est juste pour le rêve! Je n’ai pas acquis les gallons minimum de couture que pour envisager d’inventer des pièces et de les rendre reproductibles par d’autres! Néanmoins, j’ai décidé d’avancer dans ma compréhension du patronage, épaulée que je suis par cette auteure sublime qu’est Tomoko Nakamichi. Tout dans la finesse, le goût, un esprit libre.

Tomoko

Donc, dans ce cadre, il y aura beaucoup d’essais/erreurs, d’effronterie, de coups de coeur comme de coups de tête. Je tâcherai de vous relater tout cela. En attendant, je lis relis, re-relis les ouvrages Magic Pattern, je les feuillète jusqu’à l’épuisement, juste pour m’imprégner, pour imaginer, pour rêver…

Gâter les loulous

La Maison Victor a sorti dans son numéro Mars-Avril 2017 une capuche en forme de loup qui n’est pas passé inaperçue chez nous! Les commandes se pressent au portillon et une pression malsaine s’installe. Le tissu : une fausse fourrure du chien vert :

loup.png

Si les cadets attendent l’heure où ils pourront filer fonder leur meute revêtus de cette fameuse capuche, notre grande jeune fille, elle, négocie la variante robe du modèle Quartz d’Ivanne S.

Quartz

L’heure des comptes

Voilà plus qu’il n’en faut pour remplir des temps libres qui font se faire rare à partir du mois prochain 🙂

L’heure des comptes, disais-je en titre de cet article : je voulais debriefer 6 mois de couture et comme d’hab’ avec moi, le passé dont je voulais tirer leçon s’est effacé devant le futur et son fol appel à vivre! Mais dans le fond, tous ces projets, toutes ces ambitions, ne sont-ils pas la meilleure synthèse des 6 derniers mois? Du bonheur, des envies, du labeur 😉

Vol d’hirondelles (#jecoudsmagarderobecapsule2017)

Après la tulipe (Perle de nacre), le printemps « capsule » m’inspire un vol d’hirondelles…

Une fois de plus, coup de coeur aux Tissus du Chien Vert avec ce jersey imprimé, beau sur l’endroit et incroyablement doux sur l’envers :

Le modèle est de Marijke Sileghem, histoire de faire un peu dans le « made in Belgium ». Il est tiré d’un ouvrage-défi : « Coudre avec 1 mètre de tissu ». Si c’est pas un concept çà Mmm? Bien sûr, la contrainte en engendre d’autres :

  • Marijke travaille trois tailles : S, M et L dont le L est l’équivalent d’un grand 40 ou d’un petit 42 du commerce (taille EUR).
  • Il faut que les puristes se détendent un peu : les histoires de droit-fil et autres règles d’or de la coupe peuvent être un chouya malmenées. Sauf que…le résultat est au rendez-vous.

C’est en effet ma deuxième cousette « Sileghem », après Une robe de Noël…en soie! (le fameux modèle qui ne convenait pas à la débutante « premières gammes » que j’étais mais qui « l’a fait » tout de même…)

Allez! On prend trente seconde autour de ce livre diabolique? Marijke l’a fait avec ses étudiantes qui  cousent et posent dans une atmosphère du coup très sympa pour le lecteur… Il y a 12 modèles mais nos guides nous montrent pour chacun d’eux le potentiel de variété qu’il comprend : il suffit de changer de texture, d’ôter les manches, de raccourcir un pantalon et c’est tout autre chose!!

Personnellement, j’adore le concept parce que… quand on se limite à un coupon d’1 mètre (sur 140 cm de large), on peut vraiment se lâcher : tenter des matières qu’on n’ose pas travailler parce que trop précieuses ou trop chères, risquer une coupe qu’on aime mais dont on doute qu’elle nous convienne (et souvent on se trompe)…

Et puis, avec Marijke, ça je le jure, les déchets sont quasi inexistants : ça ne remplit pas l’armoire-à-tissus-pleine-à-craquer 🙂 Au mieux, ça fait un peu de rembourage pour les poupées de chiffon…

Vous l’avez compris, mon vol d’hirondelles me fait plâner… Alors, cessons cet insoutenable suspens et passons à la galerie photos (pour laquelle je remercie mes chéris Eve et Raoul qui me font des images de star et qui, sur ce coup-ci, ont même réussi à me donner un éclat phosphorescent genre « fantôme de manoir » )LOL!

Regret : ce gilet est tellement confortable et à mon goût, qu’il m’attriste de voir son bord inférieur gondoler comme une crêpe… Mais de fait, j’ai un peu trop joué avec les frontières de mon coupon d’un mètre et du coup, il me manquait le centimètre d’aisance qui aurait permis à mon bord d’avoir de l’allure.

A savoir pour une prochaine fois!

Une robe de Noël…en soie!

« Ce que rêve de demander à une maman qui fait mine de vouloir coudre, n’importe quelle fille de 12 ans… »

La robe de Noël en soie, c’est ce que rêve de demander à une maman qui fait mine de vouloir coudre, n’importe quelle petite/jeune fille de 12 ans. La mienne n’a pas fait exception. Moi, comme sans doute beaucoup d’amateurs qui rêvent de se lancer dans la couture, j’ai accepté le défi.

Même si cette étape (ou dois-je dire cette épreuve) m’a appris énormément, notamment l’humilité et la patience, je dois avouer qu’il s’agissait d’un mauvais projet pour me remettre à coudre et parallèlement faire connaissance avec ma nouvelle machine.

Heureusement, le taux de soie dans l’étoffe finalement achetée n’était pas suffisant pour me faire échouer totalement.  🙂

15203288_10209905607231184_6247660295172193999_n

L’inspiration m’est venue d’un livre de Marijke Sileghem ❤ ❤ que je recommande chaudement. Le concept : « coudre avec un mètre de tissu »! Simplicité de coupe et petit prix garanti pour un effet bluffant. Dans ce livre, Marijke et ses étudiantes donnent vie à différentes variantes de 12 modèles qui refont une garde-robe.

Assurément, on se retrouvera tôt ou tard autour d’un nouveau modèle de Marijke dans un futur article!! Plutôt tard que tôt car, j’ai décidé de refaire mes gammes sur des projets de trousses et de sacs, moins exigeants et tout aussi enthousiasmants. On s’en reparle? A très bientôt!

Sophie

%d blogueurs aiment cette page :