Jogging lacanien (#jecoudsmagarderobecapsule2017)

Passer du trou à la trique, en toute simplicité

31 mars, 19h15, j’atteins au but ou presque.

Après la mésaventure du coup de ciseaux de trop, je m’abîmais hier dans un problème de couture qui relève plus de la géométrie que de l’art du fil. De quoi s’agit-il?

Je suis sur un pantalon de jogging en tissu « maillot de bain ». C’est mon défi « maillot de bain » du projet de Clotile « je couds ma garde-robe capsule ». Ce faisant, j’ai cousu ma ceinture de pantalon en posant la bande de tissu endroit contre endroit, par habitude sans doute. Résultat :

IMG_0223

Comme de bien entendu, j’ai veillé à laisser un trou sur la partie intérieure de la ceinture et j’étais confiante au moment de retourner cette pièce maudite sur elle-même…

Seulement voilà, cette forme de donnut creux porte un nom : le tore! Et quelle est la propriété du tore?? Je vous le demande! Le tore se retourne pour former un tube dont les paroies coulissent sur elles-mêmes à l’infini… Et point de ceinture possible dans ces conditions.

Après maints atermoiements, je trouvai dans un séminaire de Lacan la réponse qu’il n’y a pas d’issue. En termes lacaniens, mon tore est un tore « troué » qui lors de son retournement se transforme en « trique »! Démonstration :

Et vous me permettrez de ne pas m’apesantir sur la signification qu’un psychanayste peut projeter sur ce mécanisme qui passe du trou à la matraque…

Seule connaissance exploitable à ce stade-là : Sophie, tu prends ta ceinture, tu la vires et tu recommences avant que ne sonne le GONG de la fin mars. Il fut ainsi fait. Voici le résultat : un jogging très moyen. Je suis en désamour avec ses couleurs (mais dans ces matières élastiques peu de choix), il compte au moins une taille de trop mais il est confortable et me permettra de courir cette année, sans souci. A l’occasion, je lui coudrai la petite brassière assortie.

Modèle : Burda (Burda Style avril 2017)

Tissu : Mondial Tissu

Fil & élastique : Veritas

 

 

%d blogueurs aiment cette page :